Travaux

Info travaux • Juin 2018

La municipalité et SQY travaillent sur les itinéraires cyclables à travers les hameaux

La municipalité et SQY travaillent sur les itinéraires cyclables à travers les hameaux

Les travaux de création de la voie verte le long de la RD 195 depuis le la RD91 sur le Hameau de Buloyer ont commencé en début mi-mai.
Sachez, par ailleurs, que le conseil départemental entreprendra des travaux, cet été, pour relier le hameau de Villeneuve au Village via une piste cyclable déconnectée de la route.
Ainsi, d'ici la fin de cette année vous pourrez traverser Magny-les-Hameaux depuis le Quartier du Buisson aux autres villes de l'agglomération via le CV7 en vélo.
 

Jardiner ensemble au coeur de son quartier
Vous avez la main verte ou avez envie de l’avoir ? Vous habitez le quartier du Buisson et vous êtes prêts à semer, planter, récolter, entretenir et de ce fait, à embellir votre quartier ? Ce projet est pour vous !

La Ville de Magny-les-Hameaux souhaite, en effet, mettre à votre disposition huit espaces publics – de 80 à 400 m² – se trouvant au quartier du Buisson sur lesquels vous pourrez jardiner. Plantes aromatiques, vivaces, arbres, arbustes, légumes : vous pourrez choisir vos plantations et créer les aménagements paysagers qui vous font envie. Tapis de fleurs, espaces paysagers zen, mini-potagers… : à vous de jouer pour embellir ces espaces publics. Soyez créatifs, avec un seul mot d’ordre : ne jamais utiliser de produits phytosanitaires !
Un projet participatif
L’idée vous séduit ? Alors faites-vous connaître auprès des Services techniques qui, jusqu’au 31 juillet, recensent les jardiniers volontaires. Rassurez-vous, vous ne serez pas seuls dans cette aventure paysagère : les jardiniers de la Ville seront là pour vous conseiller et vous accompagner. Ce projet, à partager en famille, entre amis ou entre voisins, débutera dès la rentrée par une réunion d’information pour présenter aux personnes motivées le cadre de la démarche, l’implication de chacun, le rôle des différents participants au projet et le respect des bonnes conduites. Une charte de bonne conduite précisant les termes et les conditions de partenariat entre les groupes de jardiniers et la Ville sera signée à l’issue de la présentation de l’aménagement que vous proposerez.
Envoyez vos candidatures avant le 31 juillet 2018, auprès des Services techniques à l’adresse : service.technique@magny-les-hameaux.fr, en précisant vos coordonnées et le site parmi les huit proposés, qui vous inspire. Pour consulter le plan de situation des espaces proposés, cliquez sur : www.magny-les-hameaux.fr

 

Henri Dès devient moins énergivore !

Après six mois de travaux, l’accueil de loisirs Henri Dès se prépare à une réouverture prochaine. Les dernières finitions sont en voie d'achèvement.

Conformément aux engagements pris dans le projet municipal, la priorité a été donnée à trois grands axes d’investissement : la rénovation énergétique, l’accessibilité et le cadre de vie. Suite au diagnostic effectué par un bureau d’étude, plusieurs équipements municipaux accueillant du public ont été recensés comme prioritaires, à commencer par l’accueil de loisirs Henri Dès. Fermé au public depuis septembre 2017, l’équipement dédié aux jeunes Magnycois a subi de nombreuses transformations :

• Amélioration des performances énergétiques :

  • Remplacement des menuiseries : fenêtres, portes désormais en PVC / Bois et triple vitrage ;
  • Isolation renforcée en sous toiture, pour éviter les déperditions de chaleur ;
  • Mise en place d’une VMC (Ventilation mécanique contrôlée), qui permet de réguler la ventilation en fonction des zones d’occupation et de renouveler l’air dans le bâtiment.

• Amélioration de l’accessibilité :

  • Création de sanitaires pour les personnes à mobilité réduite au rez-de-chaussée et au 1er étage ;
  • Mises aux normes de l’ascenseur et de l’escalier, avec pose d’une main courante, de pied de marche et de bandes odotactiles en début et fin d’escalier ;
  • Mises aux normes des accès.

• Amélioration du cadre de vie :

La municipalité a profité des travaux de rénovation énergétique et d’accessibilité pour redonner une seconde jeunesse aux locaux qui ont été repeints dans des couleurs acidulées. Il ne reste plus qu’à souhaiter la bienvenue aux jeunes magnycois, de retour dans leurs locaux d’accueils de loisirs.

 

La commune continue de s’Ad’APter

La commune continue de s'adapterConformément à l’agenda d’accessibilité programmée (Ad’AP) que s’est fi xé la commune, les services techniques poursuivent les travaux de mise en accessibilité des lieux accueillant du public. Des systèmes de flashs lumineux, en cas d’incendie, ont été posés à l’Hôtel de Ville, à la Maison des tout-petits Anne Sylvestre et à la MJC Mérantaise. Au cimetière de l’Orme au Berger, une allée en enrobé beige a été réalisée en novembre, dans le cadre du PAVE (Plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics). Elle facilite le déplacement des personnes à mobilité réduite. Autre avantage de cette allée : la réduction de la pousse d’herbes folles en entrée de cimetière. D’autres installations visant à rendre accessibles les lieux publics à tous les handicaps sont à l’étude. Le but étant de répondre dans la globalité pour une commune dans laquelle tout le monde peut vivre.

 

Du sable régénéré au Carré de mémoire !

Ne vous méprenez pas : il est interdit de jouer sur le sable du Carré de mémoire du jardin public Nelson Mandela ! Le jardin mémorial est une oeuvre d’art créée en 2005 par l’artiste Marie-Ange Guilleminot, qui met en scène un ginkgo, seul arbre à avoir résisté à l’explosion atomique d’Hiroshima, et un carré central ensablé sur lequel est dessiné, à chaque commémoration, le tracé d’Euclide. Cet espace, interdit de passage, nécessitait un entretien de fond car il était pris d’assaut par les herbes folles. Les grands moyens ont été sortis : pelleteuse, camion benne afi n de retirer le sable, d’installer un géotextile (limitant la repousse des herbes folles) et de redéposer un sable régénéré. La cérémonie du 11 novembre a donc pu se dérouler autour d’un Carré de mémoire remis qui respire de nouveau !

 

Douce, la circulation

Marchez, roulez à vélo, trottinez… respirez ! La commune favorise les modes de déplacement doux et vous encourage à découvrir les chemins de balade dont elle regorge. Les chemins ruraux (CR) 19 et 22 (à Magny-Village) ont ainsi été remis en état et le chemin Louis de Marly, à Romainville, a été fermé à la circulation par une barrière interdisant l’accès aux voitures.

 

Et si vous fleurissiez vos trottoirs ?

Vous avez envie d’embellir votre rue en fleurissant votre trottoir ? Vous entretenez déjà des portions de trottoirs ? Faîtes-vous connaître auprès des services techniques ! Le Service Espace Public réfléchit en ce moment à la mise en place d’actions qui permettraient d’associer les habitants désireux d’embellir leur rue au fleurissement des trottoirs. Dans le cadre de cette étude de faisabilité, il travaille également sur l’élaboration d’un cahier des charges qui permettra de définir un cadre à ce type d’aménagement en domaine public ainsi que les responsabilités et les engagements de chacun. Une démarche dont l’objectif est de favoriser le retour de la nature et de la biodiversité en Ville.
Réponse par courrier auprès des services techniques :
19, rue de le mare aux trois ormes
78 114 Magny-les-Hameaux
Ou par mail : service.technique@magny-les-hameaux.fr

 

Ici, la municipalité favorise la biodiversité !

Prairies fleuriesNe vous étonnez pas de voir ces panneaux en divers endroits : la commune, engagée dans une démarche de gestion différenciée de ses espaces verts, expérimente de nouvelles méthodes d’entretien, tels que la tonte différenciée, le fauchage tardif et les prairies fleuries. Pour en savoir plus, consultez le site internet. Vous y retrouverez les fiches pratiques de vos jardiniers municipaux qui vous conseillent sur différentes pratiques.

 

Fauchage tardifTontes différenciées, en test

Très chronophage, l’entretien des surfaces enherbées d’une commune mobilisent beaucoup d’agents. Au moment de la reprise des tontes, et dans une démarche de gestion différenciée, la cellule Espaces Verts va expérimenter des tontes différenciées sur différents sites. Cela consiste notamment à tondre en fonction de l’usage : un espace vert utilisé régulièrement aura des fréquences de tonte plus importantes qu’un espace moins fréquenté. On peut jouer également sur la hauteur de coupe et le ramassage ou non (type mulching) des déchets de tonte. Différencier les tontes permet en outre de délimiter des zones avec des hauteurs de coupe qui marquent par exemple les limites d’un terrain de sport par rapport à un espace à vocation naturelle. Une autre manière de gérer les gazons est l’éco pâturage : une technique de tonte 100 % naturelle pratiquée par des moutons ! Magny-les-Hameaux a déjà expérimenté cette méthode et envisage de renouveler l’aventure prochainement.
Retrouvez sur le site internet www.magny-les-hameaux.fr, les fiches « conseils » de vos jardiniers municipaux.

 

Taillez vos haies ! Les trottoirs doivent rester accessibles…

Une haie débordante peut empêcher le passage d’une poussette sur un trottoir, et donc, la mettre en danger ! Aussi, dans le cadre de la réflexion menée autour de l’accessibilité des trottoirs et des voiries sur la ville, les services techniques et la police municipale ont lancé une procédure pour alerter les habitants lorsque leurs végétaux empiètent sur la voie publique. Votre haie déborde ? Les services techniques en « patrouille » vous déposeront un courrier d’avertissement, signé du Maire, vous demandant de réagir dans un délai d’un mois. Si rien n’est fait, la police municipale prend le relai et envoie un courrier de mise en demeure enjoignant le propriétaire à tailler ses végétaux débordant sur la voie publique. Nous rappelons qu’en vertu de l’article R 116-2-5 ° du code de la voirie routière, il est interdit de laisser pousser les haies et les arbres à moins de deux mètres du domaine public. La responsabilité du propriétaire peut être engagée si un accident survenait.
La municipalité invite donc ses habitants à entretenir régulièrement leurs haies afin de préserver le patrimoine végétal, de garantir la sécurité de tous, de conserver la qualité de vie magnycoise et d’assurer l’accessibilité de tous dans la ville.

 

Travaux chez soi : on ne fait pas n’importe quoi !

Même si vous êtes chez vous, certains travaux nécessitent une autorisation avant d’être entamés. Les critères diffèrent en fonction des communes. À Magny, vous devez faire une déclaration préalable dans les cas suivants :

  • construction entraînant la création d’une surface de plancher et/ou d’une emprise au sol nouvelle comprise entre 5 m2 et 40 m2 pour l’extension d’une construction existante, et comprise entre 5 m² et 20 m² pour une construction neuve (au-delà, une demande de permis de construire doit être déposée) ;
  • travaux de ravalement ;
  • travaux qui modifient l’aspect extérieur de du bâtiment.

Exemples : pose de clôture, de panneaux solaires, installation d’un abri de jardin, d’une piscine, d’une véranda, de nouveaux volets, fenêtres, velux, travaux d’isolation, de toitures, etc.

Une déclaration de travaux ne vous dispense pas de solliciter les autorisations prévues par d’autres textes que le code de l'urbanisme : par exemple, pour un logement en copropriété, certains aménagements nécessitent l’accord de l’assemblée générale. Par ailleurs, si le chantier déborde sur la voie publique (installation d’une benne, d’un échafaudage…), une permission de voirie doit être demandée auprès des services techniques.

En savoir + auprès du service Urbanisme : 01 39 44 71 57 - urbanisme@magny-les-hameaux.fr

 

Magny, ville fleurie

Ça y est, la Ville de Magny-les-Hameaux vient d’obtenir sa première fleur : elle est désormais une « Ville fleurie ». Une distinction qu’elle pourra arborer sur un panneau spécifique à l’entrée de ville : seule une commune sur trois en France a ce privilège.

Ce label, décerné par le Conseil départemental, est une vraie marque de qualité de vie et d’attractivité d’un territoire. Il valorise les efforts d’embellissement mené par une commune pour le cadre de vie des habitants et des touristes. C’est un concours national, gratuit et ouvert à toutes les communes. Pour l’obtenir, il faut donc passer des «épreuves » qui se déroulent à trois échelons validées par un jury. Dans un premier temps, le département recueille les candidatures des communes, puis un jury départemental sélectionne celles susceptibles d’être primées et les présente au jury régional qui attribue ou une première fleur aux communes ayant le niveau requis. Après avoir obtenu cinq pétales l’an dernier, la Ville a poursuivi ses efforts  et a présenté sa candidature pour décrocher sa première fleur. C’est désormais officiel : elle l’a eu ! Bravo aux services techniques de la Ville pour son travail.

Que regarde le jury lors de son passage ?

La priorité accordée aux plantations en pleine terre.
La diversité dans le choix des végétaux.
La qualité et l’entretien des végétaux.
Les efforts d’aménagement tout au long de l’année.
La bonne gestion de l’environnement : plan vert, plan de gestion du patrimoine arboré, de l’arrosage, …
La gestion des pratiques environnementales : assainissement, collecte sélective des déchets, lutte biologique intégrée, utilisation raisonnée des engrais et désherbants, protection et aménagement des sites naturels…
La qualité de l’entretien du bâti et de l’environnement urbain.
La concertation avec les usagers et les habitants.
La mise en place d’actions pédagogiques et sociales (écoles, jardins familiaux, formations…), etc.
Liste complète des critères sur www.villes-et-villages-fleuris.com.

 

Dépôt sauvage

Tout encombrant, exclu de la collecte ou présenté en dehors des jours de collecte, est considéré comme un dépôt sauvage. Un acte qui peut être sanctionné par une amende pouvant aller jusqu'à 1500 € dans la mesure où nous sommes dans un Parc naturel. Il y a plus simple pour se débarrasser de ses encombrants : les déposer les jours de collecte (une fois par mois à Magny-les-Hameaux) ou à la déchetterie, rue de la Planète Bleue, au rond-point de Gomberville.